Le forum consacré au batteur des Beatles, Ringo Starr
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bad Boy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
buckingham
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : québec
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Bad Boy   1/4/2011, 02:37

Maintenant que je suis plus à l'aise avec l'internet, j'ai enfin pu écouter le dernier album de Ringo Starr que je ne connaissais pas encore; Bad Boy. Sur le coup je me suis dit que ce n'était pas la pièce de puzzle manquante à l'immortalité de Ringo Starr, mais récemment, je me suis réveillé d'un party qui devait ressembler à l'esquisse de ceux dont Ringo était devenu habitué à l'époque, j'ai mis cet album, et j'ai un peu mieux compris cet album, en fait j'ai eut un excellent moment à fumer la première cigarette de la journée, repensant à tout le merveilleux et le tragique qui s'était déroulé recemment qui rendait ma vie à la fois épuisante et amusante. En fait tout est concu pour cette ambiance de lendemain de fête et d'introspection d'une vie déjantée. Chaque chanso nm'a semblé agréable, surtout monkey see monkey do, teintée d'une ironie cinglante, propre aux fêtards désillusionnés du monde des gens décents qui les jugent et les excluent. A Man Like Me témoigne du sentiment que la vie publique empêche la vie privée, étant donné que l'on ne peut les nourrir simultanément. Une fois qu'on se dit que Where did our love go n'est pas une chanson d'un groupe féminin des années 60 mais bel et bien une chanson de Ringo (comme ona fait avec Boys) eh bien elle devient très appréciable. Ringo lui donne un bon feeling, plus amer et masculain. Old Time Relovin est un peu spéciale, une chanson très bien écrite avec une mélodie originale mais l'interprétation n'attire pas assez l'attention et elle se perd un peu. En effet malgré beacoup de potentiel, la santé de Ringo empêche l'album de vraiment lever, c'est un fait. On ne peu pas chanter sur le party en étant honnête et le faire bien à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/thedukeofbuckingham
Alf
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Nombre de messages : 891
Age : 49
Localisation : Barcelona (Espagne)
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Bad Boy   1/4/2011, 15:40

C' est marrant mais j'ai toujours eu une sorte d'impression égale à la tienne et peut-être que la pochette y est pour beaucoup: la couleur est annoncée avec ce verre à la main et des menottes aux poignets ( je crois qu'il s' agit des menottes , en tout cas ça lui ressemble...) comme si Ringo sentait son emprisonement à cet alcohol qui était en train de gàcher sa carrière musicale.
Mais le voilà qui essaye de redresser le coup et se debarrasse de la mode disco-soul-funky, d'Arif Mardin et de Atlantic ( ou tout ce beau monde qui se debarrase de lui...) et essaye de revenir à un son plus pop avec ce disque.
Pour moi cet album est attachant à cause de ça , Ringo veut montrer qu' il est encore là mais ça manque de substance et de gaieté comme sur RINGO ou encore GOODNIGHT VIENNA.
Il est plus vulnerable , on l´entend sur Tonight (qui est devenu un de mes titres preferés avec les annèes),Who needs a heart et sur A man like me.
Les covers , si on ne les compare pas aux originales , on peut même leur trouver un charme certain et on frôle le dechainement sur Hard Times.....mais voilà, Ringo egaré dans les fètes mondaines de Monaco avec sa girlfriend de l' époque et des amis qui le poussent à boire , sans qu' il ne se fasse pas trop prier il est vrai , se perd dans une spirale qui va durer plus de dix ans.
Curieux mais BAD BOY qui se devait d' être un point d'inflexion quelque part marque le dèbut d' une étape sombre, alcoolisé et pesante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alf1968.skyrock.com
Pierre-Henri
Webmaster
Webmaster
avatar

Nombre de messages : 953
Age : 31
Localisation : France / Pologne
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: Bad Boy   1/4/2011, 17:35

C'est un album pour lequel j'ai également toujours eu un brin de tendresse. La pochette (ce ne sont que des bracelets Alf, je pense Wink ) n'y est pas pour rien : la plus désabusée et ironique de la carrière solo de Ringo. Ce qui différencie "Bad Boy" de "Stop and smell the roses", c'est l'introspection. "Stop and smell the roses" est un délire de fin de banquet sans intérêt. "Bad Boy", c'est de la musique teinté d'amertume, mi-pop mi-soupe variétoche, mais au final très attachante avec un Ringo qui n'y croit plus ; c'est Ringo prit dans le cercle vicieux qu'était sa vie à l'époque.

_________________
"La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute"
Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ringoctopus.eu
Alf
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Nombre de messages : 891
Age : 49
Localisation : Barcelona (Espagne)
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Bad Boy   1/4/2011, 17:50

Surprised Mince...on aurait dit des menottes!!!...et ça n'aurait pas eté en trop....
Oui il est vrai que sur STOP AND SMELL THE ROSES Ringo voulait un nouveau RINGO mais ça manquait des hits, ça manquait de coherence et ça manquait d'y croire....
Sur BAD BOY il y a une sorte d'innocence qui me plait et il est franchement plus coherent , peut-être que le fait d'avoir un groupe unique me donne cette impression.
Avec celle de BEAUCOUPS OF BLUES c'est une de mes pochettes preferés aussi , donc ça fait pas mal de bon points mais bon grosso modo il faut attendre TIME TAKES TIME pour commencer à trouver des superlatifs pour un album de Ringo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alf1968.skyrock.com
buckingham
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 27
Localisation : québec
Date d'inscription : 09/03/2005

MessageSujet: Re: Bad Boy   4/4/2011, 04:30

LA comparaison avec stop est bonne en effet, deux albums dans la spirale avec deux athmosphères bien différentes. C'est vrai que la prochette donne souvent le ton pour un album, on focus ici sur ce qui domine dans sa vie, plus que son visage, à l'époque! ahahah Il fait plein jour en plus ce qui montre qu'il se remet avec un petit verre d'une fête beaucoup plus épuisante le jour précédent, et il commence tôt comme les vrais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/thedukeofbuckingham
Carlos
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Thézan lès Béziers
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Re: Bad Boy   22/5/2014, 12:43

Il y a quelque chose de spécial sur cet album , en effet...1978 ce fut une année creuse pour les Fab Four... la vague punk déferlait et les Beatles étaient devenus "démodés" et je crois qu'eux mêmes se cherchaient...John à la retraite, Paul qui voulait faire du disco à la Goodnight Tonight (super morceau mais il n'innovait pas, il surfait sur la vague), George toujours aussi "quiet" que d'habitude et Ringo ? Eh bien un Ringo the 4th "gentillet" , festif et alcoolisé à coup sûr précedait cet opus. Je le trouve bien meilleur parce que je pense que comme le dit Pierre Henri l'introspection est au rendez vous, comme un début de catharsis qui s'amorçait, un recul sur soi qui allait perdurer jusqu'à la bombe "Time takes time" . Des titres comme "Monkey..", "Who needs a heart", ou le touchant "A man like me" (mon titre préféré) montrent un Ringo en proie au questionnement et du coup l'album s'épaissit et même s'il y a quelques tempos entrainants l'ambiance est plutôt moins désinvolte que sur "Ringo the 4th" ou "Rotogravure". Il y a du Ringo mélancolique , celui qui traine seul dans "Help!" et qui du coup émeut. En fait pour résumer "Bad boy" je n'arrive pas à en dire du bien mais je n'arrive pas à en dire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Inconditionnel
Inconditionnel
avatar

Nombre de messages : 891
Age : 49
Localisation : Barcelona (Espagne)
Date d'inscription : 23/04/2005

MessageSujet: Re: Bad Boy   23/5/2014, 22:41

BAD BOY sort en avril 1978 à peine quelques 7 mois après RINGO THE 4TH et le succès n'est pas au rendez-vous de nouveau.Pourtant loin de se laisser abattre Ringo part à la quête des nouvelles chansons et en juiller il est au Danemark en train d'enregistrer des nouveaux titres.De ces sèances l'etonnant As far as we can go voit le jour mais ne sera publié qu'en 1994 lors de la re edition d'OLD WAVE en CD en bonus track.En ecoutant cette première version on s'en rend compte comme Ringo s'eloignait de ce qu'on ecoutait pendant ces jours , pas que sa chanson n'avait pas de charme mais elle était aux antipodes de la musique qu'on ecoutait aux radios et qui cartonnainet dans les charts.
Deçu par les resultats il ne fera pas de musique pendant presque deux ans, il acceptera le rôle d'Atouk dans le delirant L'homme aux cavernes ( Caveman ) qui lui servira au moins pour rencontrer Barbara
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.alf1968.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bad Boy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad Boy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'Octopus's Website :: RINGO STARR :: VIE ET OEUVRE DE RINGO STARR-
Sauter vers: